Peugeot 207 RC 1.6 175 ch.

Publié le par Adrien

La petite citadine de Peugeot s'équipe d'un moteur de 175 ch. développé en colaboration avec le constructeur allemand BMW pour entrer dans le camps des sportives.

Les sensations sont-elles au rendez-vous ? Essai !

Dès que l'on s'assoit, ambiance ! Sièges baquets pour le tempérament sportif, de très beaux sièges. La planche de bord elle, ne bouge pas par rapport aux autres versions dites "classiques" et sportives. Tout d'abord trouvons les différences esthétiques de la RC par rapport aux 207 non gablées de ces initiales "RC". Premiers changments les plus visibles : les rétrovisieurs style "chrome satiné" et la double sortie d'échappement font leurs effets. Autres détails moins visibles comme les vitres arrières teintés, l'ailleron arrière, le pare chocs arrière couleur caisse, et aussi un détails pour les pros : le fond noir brillant des feux avant, pas facile... Du côté motorisation les anciens ou actuels possesseurs de la 206 RC remarquerons que la bête a 5 ch. de moins et qu'elle partage ce 1.6 l. turbocompressé à injection direct essence avec la Mini Cooper S. Premières sensations avec ce bébé qui a pris du poids : très peu de confort, le moindre dos-d'âne est redouté avec ses jantes spéciales à 9 branches. Les deux places arrières sont encore moins confortables, on se consolera avec une banquette confortable. Agréable constat, à 1 500 tours/min le moteur est souple, les trajets en villes serons plaisants. Sur autoroute aucun soucis à signaler, le bruit dans l'habitacle est correct. Le turbo est disponible comme le fait un diesel (!) mais sans des gênes qui lui sont courants, un bel avantage. Lorsqu'on aborde des routes avec fort reliefs, aucun problèmes, elle monte toute seule. Les virages à forte allure elle adore ! En se mettant sur l'offensive on atteint les 17/l. aux 100 km. pas de quoi s'inquièter, la consommation redescent dès que l'on radoucit sa conduite (moins de 10 litres). Mais malheureusement peu de sensations... la 206 RC en offrait plus avec sont train arrière "sauvage". Un bon point l'ESP est déconnectable, même au-delà de 50 km/h (seule Peugeot dans ce cas comme peu d'autres modèles) de quoi s'amuser un peu. Le bilan est un peu mitigé, l'auto livre au compte goutte les sensations mais le comportement est sécurisant donc donnant l'envie "d'en faire pus". Que les mordus se rassurent, la marque au lion prévoit un version plus musclée qui se nommerai 207 RC plus, à suivre...

Pour en savoir + :

[Nouveauté] Peugeot 207 RC

Publié dans Essais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Adri 24/11/2007 11:06

Salut, ton problème est tout à fait compréhensible. Pour un passionné d'auto comme tu dois l'être, être privié de son bijou n'est pas facile.En fait quelle est ta panne ?Au plaisir de te revoir.L'Admin.

julien25 22/11/2007 02:13

propiétaire d'une 207 rc depuis juillet et toujour en panne depuis septembre et la déception grandi de jour en jour en constatant l'incompétence des mécaniciens de la concession de pontarlier et du service client peugeot france.

Adri 26/08/2007 13:00

Disons que le plaisir de conduire un gros bolide ne s'arrête pas à la vitesse, il se savoure dans les accélérations, les reprises, le comportement routier, ...La vitesse maxi n'est plus un critère d'achat comme autrefois, on s'intéresse plutôt - par exemple - au temps nécessaire pour atteindre les 100 km/h.Bonne fin de semaine.L'Admin.

bunny62 26/08/2007 11:59

c'est vrai c'est une bonne voiture , sportive et tout et tout mais avec les restrictions de vitesse à quoi ca sert d'avoir des bolides bon dimanche

Adri 21/04/2007 16:59

Pas mal du tout comme en témoigne les ventes, +50 % lors des premières commandes par rapport à la 206 (+ de 5 millions d'exemplaires) !La prochaine ? on verra bien !Au plaisir.L'Admin.